C’est quoi vraiment la logique ?

a white object on a blue background with a shadow

Pour pouvoir penser efficacement, il me semble primordial de maitriser la logique, que nos raisonnement soient logiques mais aussi de détecter des raisonnements qui ne le sont pas.

Qu’est-ce que la logique ? Il ne faut pas confondre la logique avec l’utilisation vulgaire qu’on en a quand on dit par exemple “il a sa logique”. La logique n’est pas un point de vue, une opinion ou un type de préjugés. La logique ne traitre même pas du réel. La logique est le fait de raisonner de manière valide. Il s’agit de partir de prémisses et d’arriver à des conclusions sans jamais faire d’implications incorrectes.

Il faut vraiment faire la différence entre un raisonnement valide et un propos vrai. Un raisonnement peut être valide et sa conclusion fausse, si ses prémisses sont fausses. Par exemple si je dis :

  • Quand il y a de la fumée qui sort de la maison c’est qu’elle ne brûle pas.

Pour le moment il ne s’agit pas d’un raisonnement, c’est une affirmation. Cette affirmation a l’air fausse, mais si je dis :

  • Je vois de la fumée donc la maison ne brûle pas.

Là je viens d’avoir un raisonnement logique, valide. Je pars du principe que quand il y a de la fumée la maison ne brûle pas, et je vois de la fumée, donc, elle ne brûle pas. Pourtant ma maison est sans doutes en train de brûler. C’est parce que la logique seule ne rend pas une conclusion vraie.

Je trouve beaucoup plus pratique de parler de “Propos sur lequel on est d’accord” plutôt que de propos vrai. Ça évite d’avancer que des propos sont vrais alors qu’on en n’est pas sûr. Dans la pratique, c’est le critère qui est utilisé pour pouvoir avoir une discussion logique avec quelqu’un. Si on part des éléments sur lesquels on est tous d’accord, puis qu’on a des raisonnements logiques, alors on peut arriver à de nouveaux éléments sur lesquels on peut être d’accord.

Par contre si on est d’accord sur les prémisses, c’est à dire si on peut se mettre d’accord sur le fait que :

  • Quand il y a de la fumée qui sort de la maison c’est qu’elle brûle.

Alors :

  • Je vois de la fumée donc la maison brûle.

Ça c’est valide, mais en plus on peut être d’accord là dessus. Des prémisses sur lesquels on est d’accord et est un raisonnement valide impliquent automatiquement une conclusion sur laquelle on doit être d’accord. Si vous tenez un raisonnement valide et que vous utilisez des prémisses sur lesquels vous êtes d’accord avec votre interlocuteur, et que celui-ci n’est pas en accord avec les conclusions, vous n’avez pas à fournir plus d’arguments, c’est à lui de montrer en quoi votre raisonnement est invalide. S’il ne peut pas mais continue d’être en désaccord alors il est illogique.

Si je dis par contre :

  • Je ne vois pas de fumée qui sort de la maison, donc elle ne brûle pas.

Là le raisonnement est invalide. La prémisse était que la fumée impliquait que la maison brulait, mais la maison pourrait brûler sans que de la fumée n’en sorte. Ça ne veut pas dire qu’on doit être en désaccord avec ce qui est dit. On peut être d’accord avec le fait que la maison ne brûle pas. mais si le raisonnement est invalide il ne donne aucune légitimité à ce qui est dit.

Finalement, le raisonnement logique, même s’il n’est pas suffisant, il est nécessaire. Réussir à détecter qu’un raisonnement est invalide permet de ne pas construire sa pensée sur des fondations fragiles.